AU CŒUR DES GEMMES « pierres précieuses »

Expertisez des pierres c’est avant tout  le plaisir de l’œil…

« Voir pour savoir » , mais l’œil humain n’est pas assez performant pour observer le spectacle fantastique que recèle le cœur des pierres, ni en découvrir la composition intime.  C’est pourquoi le gemmologiste qui étudie les gemmes et en authentifie la nature doit acquérir certains appareils pour pénétrer  au sein des cristaux, et pour les reconnaître.

L’instrument qui va permettre de pénétrer réellement au cœur des pierres est , la loupe.

expertise gemme à la loupe

observation d’une pierre gemme à la loupe

L’examen préliminaire à l’œil puis à la loupe « 10x  » est donc primordial car les signes caractéristiques d’une gemme aideront le gemmologiste à choisir des instruments efficaces pour l’identification.
C’est sous cet agrandissement que, par convention internationale, doit être
déterminée la pureté des pierres, spécialement le diamant.
L’on pourra y observer, la gemme sous toutes ces facettes.
TEXTURE : gemme brute ou lisse;
ÉCLAT : vitreux, nacré, soyeux, cireux, terne, métallique…..
DISPERSION : indication d’un indice de réfraction élevé ou faible en fonction de la longueur d’onde, par exemple pour le diamant elle est très forte.
INCLUSIONS : tout ce qui est visible avec la loupe de grossissement x10, c’est à dire qu’au cours de sa croissance un minéral peut emprisonner des matières étrangères que l’on appelle inclusions (gaz, cristaux) mais aussi les défauts formés pendant ou après la cristallisation : des fractures par exemple.

 

 

détermination de l'indice de réfraction d'une pierre

calcul de l’indice de réfraction d’une pierre

Le réfractomètre

Il sert à déterminer le ou les indices de réfraction
de la pierre, c’est-à-dire qu’il calcule la vitesse à laquelle le ou les rayons lumineux ressortent de la pierre gemme et l’indique sur une échelle, en effet la réfraction est la déviation des rayons lumineux passant d’un milieu à un autre, et l’indice, l’angle formé lors de la réfraction.

 

 

 

observation d'une gemme au polariscope

examen d’une pierre au polariscope

Le polariscope
est constitué de deux filtres polarisant entre lesquels la pierre est placée, et c’est en tournant le filtre du sommet que
l’analyse peut se faire. D’une part différencier les substances mono-réfringentes (amorphes ou provenant du système
cubique) et les substances biréfringentes, provenant des autres systèmes de cristallisation. Quelques exemples : lorsque aucune lumière n’apparaît dans le filtre supérieur on dit que la pierre est isotrope (la lumière pénétrant  dans le cristal n’est pas déviée).

 

examen à la binoculaire

observation d’une pierre précieuse à la binoculaire

 

Le microscope

Il s’agit d’observer avec une faible profondeur de champ les inclusions, seul la binoculaire c’est-à-dire un objectif double va permettre ce voyage spatial à l’intérieur des cristaux.

Le microscope binoculaire est de première importance dans la détection des contrefaçons. En effet, l’étude des inclusions que peut contenir la pierre est un moyen pratique d’identifier les gemmes tout en expliquant dans une certaine mesure les conditions dans lesquelles elles se sont formées dans la nature.

 

 

observation à la binoculaire de jade

prise de vue photo macro à la binoculaire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

D’autres instruments vont pouvoir aider le gemmologiste à déterminer la nature des pierres comme le dichroscope qui permet de mettre en évidence le pléochroïsme de certaines pierres ( l’andalousite laisse apercevoir deux couleurs).

 observation d'un spectre d'une pierre

Spectre d’une pierre au travers d’un spectroscope

 

 

Le spectroscope: il sert à décomposer la lumière en ses diverses longueurs d’onde. Il permet d’analyser la lumière transmise par une gemme ou réfléchie par sa surface.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cela ne s’arrête pas là il existe d’autres instruments qui vont aider à la détermination des pierres et surtout permettre de déjouer les contrefaçons !
Depuis leur découverte, les pierres précieuses ont commencé à être contrefaite : le verre, la première des imitations, puis la synthèse, le plastique…
Transformation, amélioration de la couleur par chauffage, par irradiation, remplissage des fissures par de la résine et bien d’autres procédés fait par l’homme pour embellir et modifier la nature de ces pierres !

L’expertise est un peu comme une enquête policière, on trouve des indices qui vont permettre d’établir la vraie nature de la pierre et même son lieu d’origine pour certaines, l’expérience elle, permettra de différencier les diverses synthèses et autres imitations des pierres naturelles cristallisées dans les roches de la croûte terrestre.

Si vous vous intéressez au vaste monde des gemmes  et que vous aimeriez apprendre à mieux  les reconnaître, je vous propose des stages d’initiation à la gemmologie , vous pourrez observer les pierres à la loupe et à la binoculaire,  vous  apprendrez à utiliser les différents appareils de mesure, à la fin de la journée vous aurez une première approche sans être gemmologue qui vous aidera à identifier et différencier les pierres naturelles de leur imitation.

Pour toute  demande  ou renseignements par contact
ou au 06 28 05 04 00